Remanier pour mieux gouverner : « Cela ne suffit pas », estime Dalein Diallo

Remanier pour mieux gouverner. Ce fut le sacerdoce d’Alpha Condé, après avoir été bien malmené suite à des mouvements de femmes exigeant la réouverture des classes. Le 8 mars en effet, le chef de l’Etat, presque en transe s’est adressé aux femmes dont les fâcheries ont failli faire basculer le régime dans le chaos. « Je vais écouter la majorité silencieuse », avait promis Alpha Condé. Près d’un mois, toujours rien.

Un boulevard dans lequel s’est introduit Dalein Diallo pour réagir : « Cela ne suffit pas de faire des professions de foi ou des promesses. Il n’a pas la réputation de respecter ses engagements parce que vous savez bien qu’aujourd’hui la corruption fait des ravages importants dans la gestion des ressources publiques. S’il est décidé à lutter contre la corruption, naturellement on va approuver. Mais ce n’est pas le changement du gouvernement qui va résoudre le problème. C’est lui-même. »

Et pourquoi ? « Parce que ceux qui s’enrichissent, c’est dans son entourage, ce ne sont pas nécessairement des membres du gouvernement. Ceux qui bénéficient des marchés à gré à gré avec des surfacturations indiscutables, ce sont des gens de son entourage, ce sont ses amis. » En exemple, « Si vous prenez les secteurs de l’électricité, le secteur des travaux publics, la Banque mondiale a fait une étude qui a mis en évidence que 91% des marchés publics ont été faits par entente directe, sans faire appel à la concurrence. Donc la lutte contre la corruption requiert de sa part vraiment des mesures hardies, mais je ne le crois pas en mesure de les prendre. »

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.