Rencontre Dalein-Condé : la nouvelle voie à suivre

« Je pense que le plus urgent parmi les urgences, c’est de corriger rapidement les procès-verbaux qui ont été détournés. Deuxièmement, il s’agit de s’attaquer, dès le 05 et le 06 avril, à l’examen de la loi sur la CENI et de recruter rapidement un expert pour auditer le fichier électoral. »

Voici succinctement le vœu exprimé par l’UFDG, au sortir de la rencontre entre Dalein Diallo et Alpha Condé. Pour Kalémodou Yansané, intervenant dans la presse locale, « Les enquêtes pour retrouver les coupables des exactions est un travail de longue haleine. Ça peut prendre même des années. Mais, on ne peut pas imaginer que la correction des procès-verbaux indûment retirés à l’opposition puisse durer. Ça, c’est un truc qui doit être traité en moins d’une semaine. L’audit du fichier électoral doit également être engagé tout de suite, si on veut organiser les élections législatives de 2018 à temps. »

La nouvelle voie à suivre est donc clairement exprimée. Il ne reste plus pour la CENI qu’à recruter des experts « pour pouvoir organiser une bonne élection. Tout le reste était inscrit dans le dernier accord politique : la neutralité de l’administration, l’indemnisation des victimes, l’accès équitable des partis politiques aux médias d’Etat, etc. Le seul fait nouveau, c’est la fraude lors des dernières élections locales. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.