Du renouvellement des cadres dans la Fonction publique

Le chef de l’Etat a demandé au ministre en charge de la Fonction Publique de proposer un plan de renouvellement des cadres au niveau de certains postes de l’administration publique. Ainsi en a décidé le conseil des ministres.

On le sait, la Fonction publique guinéenne est un foutoir. Sékou Kourouma, ancien ministre a créé le désordre avant de s’en aller comme il est venu. Voici le tableau qu’il dressait : «Certains fonctionnaires en position de retraite continuent d’occuper des emplois actifs dans les services publics administratifs sans aucun statut particulier. Au regard de l’impérieuse nécessité de rajeunissement et de la féminisation de l’administration publique, il est demandé à toutes les autorités administratives concernées de mettre fin à compter du 03 janvier 2017 à toute activité professionnelle de tous les agents publics retraités, appartenant à aucun statut reconnu dans la fonction publique guinéenne. »

De longs mois après, rien n’a changé. Les mêmes départs à la retraite créent la polémique. Trop de vieux papys. Mais, ces derniers temps, on remarque de plus en plus de jeunes cadres qui intègrent, notamment au niveau de la police, la santé et l’éducation. Il reste que les mêmes magouilles continuent. On paie pour se trouver une place. On peut être admis sans passer de concours.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.