Réouverture des classes : le nouveau ministre de l’éducation appelle les enseignants au sens de responsabilité

Comme annoncé précédemment, les élèves en classes d’examens et les étudiants guinéens ont repris le chemin de l’école ce lundi 29 juin, après trois mois de fermeture en raison du COVID-19.

Cette reprise des cours s’effectue dans un contexte de crise sanitaire lié au Coronavirus, qui est loin d’être maitrisé dans le monde.

Toutefois, pour sauver l’année scolaire des nouvelles mesures pour permettre une reprise des cours afin de passer aux examens nationaux.

A cette occasion, le nouveau ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a invité les enseignants à l’esprit patriotique et au sens de responsabilité.

« Nous sommes convaincus que les enseignants qu’ils soient du privé ou du public sont conscients de leur responsabilité, pour qu’enfin nous puissions achever cette année difficile et particulière dans les meilleures conditions… J’en appelle au sens patriotique, au sens de responsabilité, à l’amour de l’école, des élèves et de la classe de tous les enseignants de Guinée. J’espère qu’ils entendront mon appel et qu’ils auront conscience que les problèmes qui sont posés sont nos problèmes », a lancé Dr Bano Barry, qui a fraichement pris fonction.

Face aux revendications des enseignants des écoles privées qui avaient menacé de boycotter la reprise des cours, le nouveau patron du MENA rassure :  « Nous utiliserons tous les moyens possibles et imaginables pour trouver une solution… Mais, dans une situation pareille, tout le monde devrait avoir conscience que l’on fasse tout ce qui est possible humainement, financièrement et techniquement pour sauver l’année scolaire »

Selon le constat de nos reporters, la reprise a été effective dans la plupart des établissements publics et privés de la capitale, dans le respect des différentes mesures de barrières.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.