Report des Législatives : La CENI visée par une plainte !

Après le report de la date des élections législatives, au 1er Mars, alors que le scrutin était initialement prévu le 16 février prochain, des leaders des partis politiques engagés dans la compétition menacent de porter plainte contre la CENI.

C’est le cas d’Abdoulaye Kourouma, qui avait menacé l’institution électorale, au cas où un report serait efectué. Maintenant c’est chose faite ! Dans un décret rendu public lundi soir, le Président Alpha Condé annonce le report du scrutin de deux semaines.

Au lendemain de cette décision, le leader du parti RRD promet de se faire entendre : «  Nous allons porter plainte contre la CENI, ça c’est inévitable. Demain matin, nous allons nous réunir entre leaders et consulter nos avocats pour connaître les démarches et voies à suivre. Mais nous allons porter plainte, ça c’est inévitable »,  a prévenu Abdoulaye Kourouma.

Au cours d’une conférence de presse des partis engagés dans la compétition qui accompagnent en quelque sorte le RPG-Arc-ciel, dans ce scrutin biaisé, le Coordinateur du BOC, avait pour sa part indiqué qu’il est hors de question que le Président Alpha Condé ne revienne sur ce décret fixant la date du scrutin au 16 février.

Dr Ibrahima Sory Diallo craignait ainsi un retour probable des ténors de l’opposition qui réduirait ses chances de qualification dans ce scrutin.

Alfred Bangoura, wwww.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.