Reprise des cours : voici comment on comble le retard

Des inquiétudes ont été émises partout par les parents d’élèves, les encadreurs, ainsi que d’autres amis de l’école, quant au retard accusé dans les cours, suite à la grève des enseignants. Le gouvernement lui sait où trouver les clés pour combler ce retard. Cela, pour avoir traversé Ebola et autres où plus de quatre mois ont été perdus mais rattrapés.

Pour le porte-parole du gouvernement, « Nous avons attendu quatre mois avant de faire la rentrée et pourtant les programmes ont été complétés à temps. En tout cas l’enseignement pré-universitaire avait un matelas de plus de 400 heures sur lesquels il pouvait rattraper son retard. Puisqu’elle a compressé ses programmes depuis plusieurs années. Des programmes qui prenaient plus de 1000 heures pour être complétés sont faits entre 600 et 800 heures. Toujours est-il qu’il y a plus de 400 heures de battements qui peuvent être utilisés pour rattraper les cours perdus. »

Pour Damantang Camara, « Nous sommes donc loin d’avoir utilisé ce potentiel et cette réserve. Donc là aussi, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure, malheureusement peut être que ça n’a pas été suffisamment expliqué et suffisamment tôt, à ceux qui s’inquiétaient et on a assisté à cette inquiétude de la part des élèves et des parents d’élèves. » Ces déclarations suffiront-elles pour convaincre les uns et les autres ? Certainement pas.

De toute évidence, les cours ont repris de plus bel et on attend de voir jusqu’où on pourra surcharger les élèves mais surtout de passer les évaluations. C’est dire que les inquiétudes sont encore là.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.