Réseaux sociaux : terreau de la haine et de l’immoral ?

Les radios locales ne suffisent plus à certains adeptes de la haine et de la rancœur pour déverser leur bile sur d’honnêtes citoyens épris de démocratie. Sur les antennes, des injures, des accusations fortuites, des calomnies à dormir debout. Cette plateforme apparait désormais plus restreinte pour les pourfendeurs. Ainsi, vinrent les réseaux sociaux. Ceux-ci sont devenus de réels terreaux de la haine, de la calomnie, de la diffamation et de l’immoral.

Des nudités, des scènes pornographiques, la démystification de l’oralité africaine, des réalités jusque-là enfouies, etc. sont remises à la surface. On en fait des jouets pour enfants. Tout le monde voit, commente et au besoin, transfère. L’autre sujet le plus excitant reste celui de la politique. Deux camps se dégagent : Alpha Condé et Dalein Diallo. Chacun est caricaturé selon qu’il soit aimé ou malaimé. Tous les actes que pose l’un sont décriés par les partisans de l’autre ou de l’autre.

Quoi de plus normal parce que c’est aussi une autre forme de démocratie. Seul regret et pas des moindre, ce sont ces injures, ces écarts de langage qui frisent la haine. Tous ceux qui postent un écrit pour l’un ou l’autre, c’est souvent la levée de boucliers. On constate tout de même que certains Guinéens voient plus loin et comprennent mieux les enjeux. Ils appellent à la retenue, à la sagesse et au discernement. Ils ne sont pas nombreux et ils sont souvent pris aussi pour cible par certains internautes.

Réseaux sociaux ? Un nouveau mode d’emploi devrait s’imposer aux utilisateurs car ils offrent pour autant de nombreux autres paramètres dont il faut savoir se servir avec art et minutie. Cette vertu est ratée. Les réseaux sociaux sont conçus désormais pour faire du tort, livrer des honnêtes gens à la vindicte. Il y a lieu de repenser les attitudes vicieuses pour les transformer en attitudes vertueuses.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.