Retour possible de Siaka Cissoko à la Coopération

La rumeur persiste quant au retour probable de l’ancien Directeur général de l’Intégration Africaine et chef de la Cellule nationale CEDEAO/Guinée au sein du ministère de la Coopération internationale. SiakaCissoko, un des militants du RPG et responsable du parti présidentiel au Canada est parti de la Guinée depuis plus de deux ans. 

Nommé en août 2018 ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès de la République fédérale du Nigéria et représentant permanent de la Guinée auprès de la CEDEAO, Siaka Cissoko, pourrait bien être repris au compte du Département de l’intégration africaine, au moment même où il n y a plus de ministre depuis le départ de Djénè Keita pour les Nations-Unies. Il se trouve qu’un certain Hâdy Barry, transfuge de l’UFDG guette le poste en sa qualité de secrétaire général dudit ministère.

Cissoko, en sa qualité de chef du bureau national de la CEDEAO, a réussi à s’imprégner du suivi et la coordination de la mise en œuvre du programme communautaire en Guinée. « C’est à ce titre que nous présidons tous les comités de pilotage des différents programmes qui sont exécutés par la CEDEAO en Guinée», rappelait-il dans la presse locale. Son retour possible pourrait en revanche favoriser des clans dans le département, notamment dans la gestion des ristournes de la CEDEAO, selon des sources concordantes.

Déjà, entre Djénè Keita, la ministre partante et la directrice générale de l’Intégration africaine, Sona Baro, ce n’était pas les atomes crochus, à cause justement de cette misère qui devrait pour autant être destinée à la réalisation des activités de la CEDEAO, en lieu et place des utilisations trop personnelles du fonds.  

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.