Retrait de la CAN 2025 ? « La Guinée organisera sa CAN», rassure le ministre des Sports

Alors que des voix se lèvent dans certains pays du continent pour se positionner à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, au cas où la Guinée ne respecterait pas le délai requis, le Ministre des Sports veut couper court.

Au cours d’une conférence de presse, Lansana Béa Diallo tente de rassurer, malgré le retard accusé dans la réalisation des infrastructures. Il a dit à qui veut l’entendre : « La Guinée organisera sa CAN, et elle la réussira. Aujourd’hui, il y a une CAN qui est dédiée à un seul pays, la CAN 2025, on a dit que c’est pour la Guinée. Mais, je vois qu’il y a beaucoup de pays qui se positionnent aujourd’hui pour pouvoir l’organiser parce qu’ils disent que la Guinée n’est pas capable d’organiser cette CAN. Je voudrais leur dire que cette CAN est destinée à la Guinée. Et la Guinée a pris ses responsabilités. A travers le leadership de son président, le colonel Mamadi Doumbouya, et de son gouvernement, la Guinée a décidé d’organiser cette CAN. Donc je voudrais dire à tous ceux qui sont candidats que leurs candidatures peuvent se poser en 2027 ou en 2029 ou en 2031, mais 2025 c’est pour la Guinée. Et ça, ça doit être clairement écrit par tous les journaux et compris par tout le monde que cette CAN sera organisée ici » a déclaré le ministre guinéen des sports.

Pour ce qui du niveau d’avancement des travaux de réalisation des infrastructures, Béa Diallo rassure :  le processus qui est engagé n’est pas en retard, nous sommes largement dans les délais. Les contrats sont signés, l’argent est à disposition. Donc il n’y a rien qui peut nous empêcher d’achever la construction des infrastructures à temps ».

A noter que plusieurs pays l’Algérie, le Sénégal ou le Nigéria sont des potentiels candidats au cas où la Guinée n’arrive pas à respecter les délais requis.

Pour rappel, une mission de la CAF a séjourné à Conakry en juin pour évaluer l’état d’avancement des travaux. Pour l’heure, l’instance dirigeante du football Africain, qui est souveraine, n’a pas encore dit son dernier mot. Elle attend certainement de voir comment les choses vont évoluer avant de décider de maintenir la Guinée ou de changer d’organisateur pour la CAN 2025.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.