Retraite de Youla et Cie : une farce pour vider les caisses de l’Etat !

L’année dernière, le gouvernement était en retraite. Il misait sur Kindia. La facture a prévu d’être trop salée au moment même où Ebola sortait par la pointe des pieds. Youla s’est désisté pour éviter l’ire des opposants et de la population. Finalement, la retraite a eu lieu à Conakry. Avec d’autres factures toutes aussi amères. Mais cela attirait peu d’attentions.

A partir de demain, 7 avril jusqu’au lendemain, Youla et Cie se retirent pour dit-on se pencher sur le « bilan des réalisations de l’année 2016 et à la définition des priorités pour 2017, visant l’amélioration des conditions de vie des populations et la transformation économique de la Guinée  dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 adopté par le Gouvernement en février 2017. » Selon le gouvernement, cette retraite « s’inscrit dans la continuité de la déclaration de la politique générale du Premier Ministre devant l’Assemblée Nationale en avril 2016 qui a placé l’action du Gouvernement sous le sceau de la méthode, du résultat et de la recevabilité. »

Des emphases qui noient tout bonnement les priorités auxquelles le gouvernement devrait faire face : création de la richesse, création des emplois, infrastructures scolaires, universitaires et routières, services sociaux de base, etc. C’est donc une farce pour vider les caisses de l’Etat. Ce que cautionne, bien entendu Alpha Condé, lui-même se taillant la part du lion avec son milliard journalier. Qui est fou ?

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.