Riposte contre Ebola : plus de 340 millions USD non encaissés

Connaitre exactement comment les fonds alloués pour la riposte contre Ebola relève d’une énigme. Le gouvernement fait des magouilles. La coordination autant. Les ONG bénéficiaires font du bruit, puis récoltent vite.

Des Guinéens ont tellement dénoncé, mis la pression que le ministre de l’Economie et des Finances était obligé de sortir du bois. Seule information qui vaille : plus de 545 millions USD ont été distillés en Guinée. 150 millions de ce montant est à titre d’appui budgétaire. Il reste que plus de 340 millions USD n’ont pas été encaissés et donc un flou artistique y règne. Mohamed Diarré, reconnait : « Oui nous avons reçu l’assistance de la communauté internationale, mais les financements ne sont pas passés directement dans les mains du ministère des finances pour qu’on respecte les procédures du budget et qu’on exécute les dépenses. L’argent a été remis en grande partie de commun accord aux agences d’exécutions. »

Il rappellera par ailleurs : « La Banque Mondiale nous a appuyés à hauteur de 50 millions de dollars, la Banque Africaine de Développement, 30 millions de dollars, mais 21 millions USD encaissés en 2014. Le Fonds Monétaire International (FMI) pour une fois, 41 millions de dollars en septembre et 39 millions de dollars, il y a cinq jours… Cela a servi au financement des gaps des investissements que l’Etat a prévu en 2014. » On comprend un peu comment est né ce qu’on appelle Ebola business.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.