Roger Patrick Milimono : le ministre des seconds couteaux ?

Roger Patrick Milimonoa rendu à Oyé Guilavogui son département hier mercredi. L’ancien ministre des Transports vient ainsi à l’Environnement en poussant vers la sortie M. Milimono. Celui-ci doit désormais se contenter du ministère de l’Elevage, réputé être l’un des plus sec, si ce n’est le plus aride. Il est quand même hors des questions de démissionner.

Après tout se félicite-t-il dans la presse locale: « Il n’y a pas de petit ministère. Quand on veut travailler, on travaille pour sortir le pays des difficultés qu’il rencontre dans tous les secteurs. Donc, je ferai ce que je peux pour le pays au niveau de ce ministère tant que j’y serai. » Le nouveau ministre de l’Elevage devient donc un sujet de débat. Les uns voudraient qu’il rende le tablier pour sauver sa dignité et fuir les rôles de seconds couteaux. Parmi ceux-ci, une bonne partie de sa communauté. Les autres estiment qu’il n’a rien à perdre en exerçant ses fonctions de ministre à l’Elevage.

Cette hauteur de vue trouve ses explications ailleurs. En effet, Roger Patrick Milimono est issu du défunt parti de Kassory Fofana, la GPT (Guinée pour tous). En acceptant les caprices d’OyéGuilavogui, Milimono sauve ainsi la face de son mentor et de son bienfaiteur Alpha Condé.  Plus sage, plus clairvoyant que son homologue qui fait du chantage pour arracher l’EnvironnementRoger Patrick Milimono pourrait bien avoir de beaux jours devant lui. Du moins dans un pays normal.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.