Rond-point de Matoto : la souffrance n’a rien d’imaginaire !

Il y a déjà des mois, le rond-point de Matoto est hors d’usage. Il l’est davantage encore aujourd’hui avec les travaux de réhabilitation qui ne finissent même plus. Ici, les souffrances des usagers n’ont rien d’imaginaire. Une seule issue impraticable est destinée à tous. Ceux qui viennent de Sangoya et ceux qui partent pour la Tannerie. Le reste est en chantier sempiternel.

Des trous béants ici des mares là, de petits lacs de l’autre côté. Il ne fait pas vraiment bon vivre ici. Les étalagistes, muni bus, taximen, piétons, chercheurs d’occasions, etc., tout le monde est à la même enseigne. Les policiers de la routière, porte-faits et autres charretiers font le reste. Le désordre est sans précédent. Des automobilistes peuvent perdre plus de quatre heures de temps pour franchir ce nœud, ce casse-tête.

Selon des informations, le gouvernement a attendu la saison hivernale pour lancer les travaux. Et l’entreprise qui exécute les travaux donne un délai de deux mois et donc, pas avant la fin août.Celle-ci avait promis de travailler nuit et jour pour pouvoir respecter les délais impartis mais surtout soulager vite les usagers de cet traditionnellement axe insalubre. Sur le terrain, on ne voit que des machines aux arrêts et du béton versé.

Le reste des travaux attend… Comme quoi, ce rond-point est loin d’être opérationnel.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.