RPG-ARC-EN-CIEL : Bantama Sow veut-il tourner la page Alpha Condé ?

La question du troisième mandat soulevée par le président Alpha Condé lors de sa dernière conférence de presse sème la confusion au sein de son propre parti politique. Avec un sujet aussi controversé, les gens ne savent pas à quoi s’en tenir. Faut-il désavouer le locataire de Sékhoutouréya et prendre le risque de voir sa colère s’abattre sur soi ? Ou bien faut-il l’approuver et se mettre ainsi à dos l’opinion publique ? Entre ces deux extrêmes, les responsables du parti ont une marge de manœuvre très limitée.

Très souvent, la solution c’est de bouder la question et donner l’impression de s’occuper d’autre chose. C’est l’exercice auquel l’ancien ministre des Guinéens de l’étranger, Sanoussy Bantama Sow, s’est essayé en marge de l’Assemblée générale de ce 21 mai. C’est ainsi qu’il a notamment estimé que le débat est prématuré et que ce qui préoccupe davantage le parti, c’est comment honorer la confiance que le peuple a bien voulu placer à Alpha Condé, en l’élisant lors du scrutin du 11 octobre. Mais en dépit du déni et de la gymnastique, il a été obligé de faire émerger sa position par rapport à ce délicat sujet. Et cette position c’est que, de son point de vue, l’option serait qu’on se prépare à se passer d’Alpha Condé.

Cette position, il l’a exprimée quand, parlant du RPG-arc-en-ciel, il a tenu à préciser que celui-ci n’est pas appelé à finir comme le PUP ou le PDG, quand Alpha Condé ne sera plus là. En effet, c’est là une manière de dire que le parti au pouvoir n’est pas obligé de s’appuyer que sur son leader historique.

Dans le contexte du débat sur une possible modification constitutionnelle, cela s’apparente à un désaveu qui ne dit pas son nom. En tout cas, c’est à croire que Bantama Sow demande à ses autres camarades à envisager l’après-Alpha Condé. Et c’est dire que les propos du chef de l’Etat ne sont pas nécessairement appréciés dans son propre camp. Car, faut-il le rappeler, cette sortie vient après celle plus explicite de Saloum Cissé qui disait vouloir un troisième mandat pour le RPG et non pour Alpha Condé.

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.