RPG-ARC-EN-CIEL : La fronde persiste, le déni aussi

Aussi ingénieux et tacticien politique qu’il soit, le président Alpha Condé ne réussit pas à venir à bout de la fronde et de la défiance dans son propre camp. Les jeunes contestataires du RPG-arc-en-ciel ne semblent céder ni aux menaces, ni à la manipulation. Ils se tiennent droit et campent sur leur revendication de restructuration du parti. Et en désespoir de cause, les responsables du parti ne peuvent leur opposition que le déni et la négation. Ainsi, à la faveur de l’Assemblée générale de ce samedi, un des membres du bureau politique national, en la personne de l’ancien ministre de Lansana Conté, Alpha Ibrahima Keira, s’est évertué à nier le départ de certains militants au profit d’autres formations politiques.

Même s’il ne l’a pas explicitement mentionné, les propos de M. Keira faisaient référence à la conférence de presse qu’un groupe de jeunes a animée cette semaine à Conakry pour dire leur départ du parti au pouvoir pour l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Visiblement agacé par cette perspective qui, il y a peu, relevait plutôt de l’impensable, l’ancien ministre a piteusement opposé aux allégations des jeunes en question qu’aucun des militants du RPG-arc-en-ciel n’a rendu sa carte. C’est à croire que tous ceux qui se sont réclamés et qui ont aidé à hisser Alpha Condé à la présidence avaient la carte du parti.

Ce type de défense en dit long sur la fébrilité qui tenaille les responsables du parti au pouvoir, confronté à une crise plus profonde qu’ils ne l’avaient imaginé. Car au-delà de ces jeunes qui ont publiquement exprimé leur divorce d’avec le parti au pouvoir, des sources rapportent que le président Alpha Condé est pratiquement vomi par les siens, en Haute Guinée. Ne lui pardonnant pas sa trahison, ils en seraient désormais à admettre ses contreperformances dans tous les domaines. Et malheur à celui qui, face à certains de ces déçus d’Alpha Condé, s’essaieraient à le défendre. Voilà un problème d’une plus grande ampleur et dont l’impact potentiel est plus important que la sortie de ces jeunes prétendants ne plus faire partie du giron du RPG. Et il serait important que ceux qui souhaitent y mettre fin, consentent à regarder la dure réalité en face.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.