RPG : Quand Sékou Souapé ravale le vomi

Au RPG-arc-en-ciel, le temps est manifestement à la réconciliation…à tout prix. Y compris par le biais de l’indignité et du déshonneur. S’il est vrai que la pratique politique en Guinée est amorale, on en eu une éloquente illustration à la faveur de l’Assemblée générale d’hier. Ainsi, au gré des reniements, des remises en cause, des contradictions et des retournements de vaste spectaculaires, Sékou Souapé Kourouma était hier au siège du RPG. Comble de l’ironie, il n’a pas hésité et ne s’est pas gêné de se présenter en donneur de leçons.
Ainsi, au cours de son intervention, retraçant l’histoire de l’implantation du parti comme l’avait fait son mentor le 28 mai, il a en substance demande aux militants :
« Il ne faut pas que les gens soient aussi pressés car, on doit comprendre que chaque fois qu’on lave les mains, ce n’est pas pour manger quelque chose. Il faut être patient ».
Avec un tel discours sorti de la bouche de l’ancien secrétaire général de la jeunesse du parti d’Alpha Condé, il y a de quoi désespérer de la Guinée. Parce que c’est là la preuve que le scrupule a foutu le camp et que l’intérêt matériel et personne est érigé en valeur absolue. Car ce même monsieur jouant ainsi au sapeur-pompier en faveur du président de la République déclarait en substance, le 19 janvier 2015 chez nos confrères de Lynx FM : « Le pouvoir n’est pas Malinké, il est personnel. C’est Alpha qui est le problème de la Guinée ».
Dans le même entretien, à l’époque en froid avec le locataire du palais Sekoutouréyah et faisant allusion aux élections qui devaient par la suite intervenir en octobre 2015, il interpellait en outre : « Il faut se battre pour faire partir Alpha Condé du pouvoir en 2015 par tous les moyens…je suis prêt à rentrer en Guinée pour mener le combat pour l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée ».
Il y a un peu plus d’un an seulement, il se disait prêt à faire partir Alpha Condé par « tous les moyens ». Aujourd’hui, le même et de surcroit au siège du parti au pouvoir et en parfaite complicité avec Alpha Condé, exhorte les militants à la patience. Ce type de virage se généralisant, il ne faut pas s’étonner du dégoût que la politique provoque de plus en plus de la part de nombreux Guinéens.  
Anna Diakité, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.