La rue après le ramadan : lassitude ou envie du désordre ?

Quelle sera la nouveauté des manifestations politiques que compte organiser l’opposition républicaine, après le ramadan ? Cette question revient encore et encore au centre des débats dans certains milieux politiques. Nouveauté, dites-vous ? Il n’y en a certainement pas. C’est en effet, le même récurrent ras-le-bol fait d’absence de dialogue entre pouvoir et opposition.

C’est donc une lassitude réelle qui habite Dalein et sa suite. Mais une lassitude largement partagée aussi par les autres Guinéens épris de paix et de justice dont le train de vie s’est réduit comme peau de chagrin, à cause essentiellement de la gestion calamiteuse d’Alpha Condé. Loin donc d’une folle envie de foutre le désordre, l’opposition veut se faire entendre, car elle a en face d’elle, un président obstiné qui rêve toujours que de rapports conflictuels. Partant, « Il faut qu’on se lève et qu’on se mobilise. Je demande à tous les comités d’organisation de nos manifestations de se mobiliser pour qu’après la fin du Ramadan, qu’on continue la lutte parce que la constitution de la République nous l’autorise. Trop c’est trop. Il faut que vous soyez mobilisés, s’ils veulent qu’on nous tue tous, mais on n’en a marre de l’injustice », lance le chef de file de l’opposition.

Cet appel intervient au moment même où Alpha Condé rentre de Moscou pour décrocher le soutien de Poutine pour le 3è mandat qui commence déjà à faire jaser au pays, tant et si bien aucun climat n’est prédisposé à faciliter la modification constitutionnelle pour permettre à Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir. Surtout que « Nous sommes dans une crise politique sans précédent. Il n’y a pas de dialogue, nous avons un Etat qui a démissionné, des Institutions qui sont inféodées par l’exécutif. On n’a pas de recours ni d’interlocuteurs », estime Dalein Diallo.

La fin du ramadan risque donc d’être palpitante. Les Guinéens sont vraiment fatigués et ils comptent le faire comprendre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.