Salguidia : des audits, à la relance !

Les unités industrielles avec ou sans le portefeuille de l’Etat ferment les unes après les autres, faute d’une réelle implication du gouvernement et des décideurs au plus haut niveau. C’est le cas de Salguidia dont le destin est scellé depuis belle lurette. Pour sa relance, il y a lieu de faire un audit.

Pour y arriver, on évoque la convocation d’une assemblée générale extraordinaire des Actionnaires, la disponibilité du rapport d’audit technique et financier réalisé par le Ministère de l’Economie et des Finances, la mise en place d’une unité de maintenance appuyée par une brigade de gendarmerie et la mise en place d’un syndic qui aura pour tâches d’élaborer un plan transitoire de restructuration et de relance de la société.

Un Comité interministériel de relance de Salguidia sera mis en place pour « préparer l’assemblée générale des Actionnaires, d’élaborer et de conduire pour le compte des parties un plan transitoire de restructuration et de relance des activités de la société tenant compte des recommandations du rapport d’audit. » Pour bien mener la démarche, l’Agent Judiciaire de l’Etat est sollicité pour examiner tous les contentieux en cours relatifs aux unités industrielles qui doivent revenir dans le portefeuille de l’Etat.

En attendant, il est question de faire l’évaluation entre la mise à niveau de l’ancienne usine et les investissements pour la construction d’une nouvelle usine dans le cadre de ce partenariat.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.