Sangoyah : une jeune fille de douze ans victime de viol collectif

Une jeune fille de douze ans qui revenait de l’école a été victime de viol collectif dans la banlieue de Conakry. Les faits se sont produits mercredi dernier, le 1er mars, à Sangoyah dans la commune de Matoto, a-t-on appris de sources familiales. La victime a été enlevée, séquestrée et violée par ses bourreaux, deux hommes dont on ignore encore leur identité ; les présumés violeurs étant en cavale.

Libérée, elle est rentrée à la maison familiale ses jambes ensanglantées. Sa mère a alors cru qu’elle voyait ses premières menstruations. Mais, quand plusieurs heures après son arrivée, elle a constaté que le saignement continuait, elle a décidé d’informer son mari. Ensemble, les deux parents décident de conduire leur fille à l’hôpital Ignace Deen pour consultation. Sur place, ils ont eu la confirmation du cas de viol suite aux examens médicaux.
La Brigade de protection de l’enfance et des mœurs, saisie de l’affaire, a ouvert une enquête pour tenter de retrouver les deux présumés violeurs. Ces dernières années, les cas de viol sur enfants se sont multipliés en Guinée. Rarement une semaine ne passe désormais sans qu’un cas ne soit rapporté à Conakry ou dans une ville de province. La majorité des viols sont étouffés entre les partis protagonistes sans arriver devant la justice.
Thierno Diallo, Kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.