Santé à Kankan: Une vingtaine de paires éducatrices renforcent leur capacité!

Un Atelier de formation des paires éducatrices se tiens à Kankan depuis ce Samedi 21 octobre 2017 dans les locaux de l’Agence de Promotion Gouvernementale pour les Initiatives locales (AGIL).
Cette session de formation de cinq (5) jours, regroupe les paires éducatrices des différents centres sanitaires des préfectures et districts de la région administrative de Kankan.
C’est une initiative du gouvernement guinéen à travers son projet « filet socio productif » qui vise à appuyer et accompagner les groupes vulnérables, dans le cadre du changement de comportement des communautés concernées.

Au cours de ces séances de formation, plusieurs thématiques ont été abordée notamment l’éducation financière pour savoir comment utiliser rationnellement les revenues, la notion de groupement qui les permette de se constituées ensemble et mettre les activités génératrices de revenues, et les notions de préventions de lutte contre les IST/VIH/SIDA.
Pour Issiaga conté responsable d’accompagnement communautaire du projet filet socio productif et formateur « Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’appui aux communautés villageoises. Le projet s’est dit qu’on ne peut pas appuyer ces groupes vulnérables sans initié une certaine thématique pour réellement les accompagner. Si vous voulez sortir une personne du cycle de la pauvreté, il faut qu’il soit en mesure d’acquérir certaines connaissances qui sont liées au changement de comportement. C’est pourquoi, pour une première fois, nous formons les paires éducatrices en les donnant tous les outils nécessaires, pour qu’à leur tour, elles partent sensibiliser les communautés sur les thématiques développées lors de cet atelier ».

Satisfaite de la qualité de la formation reçue, Nanfadima Condé agent communautaire dans le district de Bafoulani dans la préfecture de Kouroussa, retient après quarte jours de formation « on nous a montré comment sensibiliser les communautés à changer de comportement, comment éviter les maladies sexuellement transmissible et comment éradiquer la pauvreté à travers les AGR (activités génératrice de revenues).
Face aux différentes complications et conséquences de ces maladies dans les différentes communautés, ces paires éducatrices se disent outiller et prête à transmettre ces messages de sensibilisation une fois de retour dans leurs centres de santé respectifs.
El hadj Fodé SOUMAH, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.