Santé-Gabou: La médecine traditionnelle pour lutter contre la faiblesse sexuelle

La célébration de la 27ème édition de la semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA) dans la Région de Gabou, Guinée Bissau aura également été une tribune pour des guérisseurs traditionnels de vendre de faire valoir leurs talents au-delà des frontières de leurs pays respectifs.

 

C’est le cas de la guinéenne, Mme BintouKourouma dite : «Démarreur» qui, au-delà des frontières guinéennes, fait parler d’elle grâce à son expertise dans la médecine traditionnelle.  Le nom de cette femme est sur toutes les lèvres à Gabou.

Née en 1958 à Kissidougou, République de Guinée, Bintou Kourouma est marié et mère de 4 enfants dont deux (2) filles. Ses débuts en la matière, datent de 1980.  Elle cumula des expériences auprès de sa pauvre mère à Koundara dans le Badiar.

A cause de l’efficacité des plantes thérapeutiques qu’elle utilise, Mme Kourouma est sollicitée chaque jour que Dieu fait, dans la plupart des pays de la sous-région notamment, le Sénégal, le Togo, la République islamique de Mauritanie, la Gambie, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, la Sierra Léone, et la Guinée Bissau.

En Guinée comme dans les pays cités-haut, Bintou Kourouma, ‘’Démarreur’’ pour les intimes, lutte contre la faiblesse sexuelle, la prostate, maux de rein, la sinusite, hémorroïde avec saignement, le diabète, le manque des règles, l’empoisonnement. Enfin, elle aide aussi, à la normalisation du sperme, au sevrage précoce du bébé et la protection humaine.

«La Médecine traditionnelle passe par la santé des plantes», a estimé Mme Kourouma du Groupement ‘’DENKHENYAH’’, Bolondé  dans la préfecture de Boffa.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.