Santé: La Guinée a désormais un Réseau Confessionnel Sanitaire

Au terme d’un atelier d’élaboration des Objectifs et du plan stratégique 2017-2018, tenu du samedi, 28 à samedi, 29 octobre 2016 à la Mess des Officiers au Camp Almamy Samory Touré-Conakry, un réseau confessionnel sanitaire Chrétien de Guinée (RECOSAC), a vu le jour en République de Guinée. C’était à l’issue d’une Assemblée constitutive.

Les membres du jeune réseau au nombre de 9 dont 2 femmes, ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour le rayonnement du royaume sanitaire en Guinée.

Démocratiquement élue pour deux ans, la présidente du RECOSAC et directrice nationale des œuvres médicales évangéliques de Guinée, Mme Joséphine Goépogui, affiche les ambitions de l’équipe dirigeante:

«Nous avons la mission de doter notre organisation de tous les documents juridiques auprès du gouvernement guinéen, veiller à la mise en place et au fonctionnement correct des organes de gestion de l’organisation, garantir une gestion transparente et assurer une collaboration sincère avec les partenaires techniques et financiers notamment, l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM).

Au nom de l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM), Mme Uté Papkalla, a rassuré que son institution déploiera toutes les énergies nécessaires quant à la mobilisation des ressources pour le fonctionnement des structures sanitaires impliquées dans le RECOSAC-Guinée qui marque le pas… »

Présidant la cérémonie de clôture des travaux, le secrétaire général (SG) du Conseil Chrétien, David Sow a réitéré la volonté de sa structure par rapport à l’accompagnement du RECOSAC meublé des membres honoraires, associés et d’un Conseil spirituel.

C’est sur une note d’espoirs que Mme Uté Papkalla de l’institut allemand pour la Mission Médicale (DIFAEM) a quitté ses interlocuteurs de Guinée.

Durant deux jours de travaux intenses, les participants à l’atelier d’élaboration des Objectifs et du plan stratégique 2017-2018 RECOSAC-Guinée, ont échangé autour des thèmes dont entre autres : approvisionnement en  médicaments essentiels, déontologie des structures sanitaires et les lois en vigueur dans le cadre du réseautage, présentation des expériences et mode de travail des autres réseaux confessionnels.

Utile de rappeler que la rencontre en question a été initiée par l’ONG Sauvons l’Environnement Guinéen (SEG) grâce l’appui technique et financier de (DIFAEM).

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.