Le secteur des TIC rapporte près 1 700 milliards de francs par an à l’État

Ces dix dernières années, le secteur des télécommunications a connu une grande avancée en Guinée. Le ministre des Postes, de Technologies de l’information et de la communication et l’Économie numérique, Moustapha Mamy Diaby, se réjouit de cette avancée qui permet à l’État de renflouer ses caisses. «Les recettes dans les secteurs des TIC ont été multipliées par 5. Nous sommes aujourd’hui autour de 1700 à 1800 milliards par an», a révélé le ministre Diaby, qui a indiqué que la Guinée est le centre de la sous-région ouest-africaine.  Au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) en effet elle est le seul pays a avoir six autres pays limitrophes.

Ce qui, d’après le ministre, le place au centre. «Cela est un atout, car sur le plan commercial, ce que nous exportons vers le Sénégal, le Mali, le Liberia, la sierra Léone, la Guinée Bissau et la Côte d’Ivoire, quand nous développons les infrastructures des télécommunications et nous faisons l’interconnexion directe entre ces pays, on peut transformer la Guinée en hub», a-t-il souligné. «Aujourd’hui, les télécommunications ne sont pas qu’un secteur à part entière, les télécommunications constituent un secteur qui n’est qu’un ensemble d’outils à mettre à la disposition des autres secteurs économiques pour développer et créer une chaîne de valeurs. C’est dans ce sens que nous parlons de l’économie numérique, le surplus de l’économie que nous créons avec l’utilisation des TIC», a ajouté Moustapha Mamy Diaby.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.