Sécurisation des routes : un plan d’urgence en vue !

On ne sait pas trop ce quoi la sécurisation des routes, mais, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a fait une Communication relative au Plan d’urgence en vue de la sécurisation des routes.

Selon le porte-parole du gouvernement, « en attendant l’organisation des états généraux de la Sécurité routière et la mise en œuvre des recommandations qui en résulteront, les routes de la Guinée ne doivent plus enregistrer de pertes en vies humaines et de dégâts matériels. Ce qui implique l’élaboration d’un plan d’urgence, qui constitue une réponse à court terme à la problématique actuelle de l’insécurité routière et de la fluidité de la circulation. »

Pour Me Kabelè Camara, le plan d’urgence s’articule autour des facteurs de risques d’accidents de circulation, à savoir : le comportement des usagers, le déficit de contrôles et de sanctions, l’occupation anarchique des voies publiques par des marchands et étalagistes, l’absence de visite technique et l’arrêt momentané du transport des personnes par voie ferroviaire.

Ce plan contribuerait à lutter contre les accidents de la route à travers les mesures suivantes : la conduite d’une vaste campagne de sensibilisation auprès des usagers de la route; le renforcement des mesures de contrôles et de sanctions ; le dégagement des voies publiques anarchiquement occupées par des marchands et étalagistes ; la libéralisation du secteur du contrôle technique des véhicules ; a reprise du transport urbain ferroviaire de personnes. A noter que le Plan d’urgence a été conçu par le comité interministériel chargé de l’organisation des états généraux de la sécurité routière. Pour réussir cette démarche, il a été entre autres recommandé au ministre, d’ériger des barrières de sécurité sur les emprises qui seront dégagées.

 

On a hâte de voir ce projet aboutir…

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.