Sécurité des personnes et de leurs biens : on nous tympanise encore

« Le Président de la République a réitéré sa volonté ferme à veiller sur la sécurité des personnes et de leurs biens, à garantir les droits fondamentaux des citoyens et l’intégrité du territoire national. » Sans aucun mot sur les tueries enregistrées dernièrement à Wannidara, le conseil des ministres de la semaine dernière omet tout et nous tympanise encore avec sa ritournelle.

Comme si le ministre d’Etat en charge de la Sécurité et la Protection civile n’attendait que cela, il enfin sorti de son aphasie maladive pour égrener ce qu’il appelle la recrudescence ces dernières semaines ‘’d’actes d’incivisme, de rébellion, de meurtre, d’incendie volontaire et de destruction de biens’’ à Conakry et à l’intérieur du pays. Il a dénoncé ceux qui sèment « des troubles à l’ordre de nature à ternir l’image du pays et de saper le pouvoir en place. »

Kabélè Camara informe que des citoyens sont en possession d’armes de guerre et effets militaires. Après cette déclaration, les Guinéens ont été bassinés dans la ritournelle habituelle. Sauf qu’ils ne sont pas dupes. Ils ont besoin de se sentir en sécurité. Eux et leurs familles ainsi que leurs biens. En attendant, on vit la peur dans le ventre. En toutes circonstances, en toutes heures.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.