Sédentarisation des fonctionnaires : la fin de la récréation ?

Qui sait réellement ce que le président Condé est en train de faire, quand il parle de sédentarisation des fonctionnaires ? Tous les décrets signés, plus de la moitié ce sont des cadres qu’il confirme ou qu’il fait permuter. Il des postes de secrétaires généraux de ministères qui sont restés inamovibles.

De longues décennies, ce sont les mêmes qui sont là. Ils ne bougent pas, ne vont même pas en congé annuel. Ils s’immobilisent et se plaisent bien là-dans. C’est pourtant un décret qui les a mis-là. Et c’est bien Alpha Condé qui signe. Mais comme il ne s’est entouré que d’opportunistes et d’affairistes, Alpha ne pourra rien. Surtout que lui-même a ses protégés. Ironie du sort, il veut siffler la fin de la récréation. C’est pourquoi, il a invité, jeudi dernier, le gouvernement à éviter la sédentarisation des fonctionnaires à leurs postes pour permettre une plus grande mobilité et un renouvellement des compétences.

Sédentarisation des fonctionnaires ? L’Education, la Santé, les Mines, etc. aucun secteur n’échappe au phénomène. L’intégration des plus jeunes est à jamais compromise. Même la retraite constitue un autre business : ils rallongent l’âge de la retraite. A leur intégration à la Fonction publique, l’âge est littéralement revu à la baisse. Partir de l’administration après plus de 30 ans effraie certains. C’est dire que la récré est bien loin de finir.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.