Sénégal – Changement climatique : Projet pour renforcer la résilience de l’agriculture

L’Afrique est la région du monde la plus impactée par les effets néfastes du changement climatique.

Tunis (dpa) – Le Sénégal a lancé un projet visant le renforcement de la résilience de ses systèmes agricoles et alimentaires face au changement climatique. Baptisé « sécurité alimentaire : une agriculture adaptée », ce projet a été lancé, le 28 février 2020, à Kolda (Sud), a rapporté l’Agence de presse sénégalaise (APS). Il se propose de présenter des solutions « concrètes et multisectorielles » pour réduire la vulnérabilité de ces systèmes aux effets du changement climatique, a-t-on ajouté.

Financé par le gouvernement du Québec, ce projet d’une durée de trois ans, est exécuté sous l’égide de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO). Il se propose d’apporter un « appui à la révision et la mise en œuvre de la composante adaptation de la Contribution déterminée au niveau national (CDN) du Sénégal pour le secteur agricole », selon le site web de la FAO.

Le projet « facilitera également la réalisation de trois études dans les domaines de l’eau, de l’élevage et de l’agroforesterie », a-t-on relevé, a-t-on précisé de même source. Il « permettra d’accompagner les populations rurales des Niayes, du Bassin arachidier, de la Casamance, du Fleuve Sénégal et de Matam pour l’implémentation et la mise à l’échelle de bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique ».

L’Afrique, n’est responsable que de quatre pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre, selon la Banque mondiale (BM). Pourtant, elle est la région du monde la plus impactée par les effets néfastes du changement climatique. Selon la Banque africaine de développement (BAD), sur les 10 pays au monde considérés comme « les plus menacés » par le changement climatique, 7 pays se trouvent en Afrique (Centrafrique, Érythrée, Éthiopie, Nigeria, Sierra Leone, Soudan du Sud et Tchad). Chaque année, le changement climatique amputerait le PIB du continent africain de 1,4 point, d’après la BAD.

Source: https://www.dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.