Si Bafoe usait du même ton contre le banditisme ?

«Je voudrais dire au maire de Ratoma, aux chefs de quartier que ces jours-ci, nous ferons le ratissage pour que ceux qui sont en train de tirer sur nous, qu’on puisse savoir d’où viennent-ils, à la solde qui ils sont. Ils verront ces jours-ci, un dispositif costaud qui ira à l’encontre de ces gens », a déclaré mardi, Ansoumance Camara, alias Bafoe.

Cette menace émanant d’une personnalité (vraiment) de sinistre réputation, notamment sur l’Axe, à cause de toutes les exactions y compris des tirs sur un corbillard, en dit long sur le motif d’une prétendue réplique. Au lieu de se bomber le torse et sortir les dents à l’endroit des citoyens désarmés, désabusés, abusés et usés par dix ans de violences, d’expéditions punitives, Bafoe et sa clique auraient mieux fait dans la lutte contre le grand banditisme.

A défaut, former et sensibiliser les policiers arnaqueurs, voyous et indisciplinés qui prospèrent à chaque manifestation politique. Qui n’a pas vu des policiers en train de renverser des marmites en pleine cuisson dans des ménages ? Qui n’a pas été victime ou témoin de violences perpétrées contre d’honnêtes citoyens par ces mêmes policiers ?

Bafoe fait du cinéma. Il sait bien où se trouve le problème. Celui-ci est dans la police. Tout ce qui est contraire à cela n’est que diversion.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.