Sidiki Camara alias Idy Amin : des signes qui ne trompent pas !

Aboubacar Sidiki Camara que tout le monde connaît sous son surnom, d’Idi Amin a vu son capital confiance grimper auprès du chef de la junte, suite à un décret rendu public le vendredi dernier. Jusque-là ministre délégué à la Défense nationale, ce général à la retraite monte d’un cran en devenant tout simplement ministre de la Défense nationale.

Rentré au bercail en toute discrétion et en moins de dix jours, après la prise du pouvoir par MamadiDoumbouya et Cie, Idy Amin était très tôt pressenti à la tête du ministère de la Défense du gouvernement de transition. Lui qui, à la mort du président Conté en 2008 a été propulsé secrétaire permanent du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), dirigé par Dadis Camara.

Sauf que, un mois plus tard et à la surprise générale, Idi Amin et deux officiers proches de lui, le lieutenant-colonel Biro Condé et le colonel Bambo Fofana, sont arrêtés. Démis pour « faute lourde », Idi Amin est mis à la disposition de la gendarmerie. À l’époque, sa mise à l’écart semble découler d’une de ses prises de position, quand il demande publiquement que les militaires et les civils proches du défunt président Lansana Conté soient libérés. Une sortie peu appréciée par la junte.

Ange pour certains, démon pour d’autre, Idi Amin a une bonne cohabitation avec Mamadi Doumbouya dont il fait figure de mentor. En tout cas aujourd’hui, après plus d’un an d’essai en qualité de ministre délégué, Doumbouya détache les verrous et ce sont des signes qui ne trompent pas.

Ce qu’il ne faut surtout pas occulter, c’est que l’homme est un ancien directeur de cabinet du ministre de la Défense, ancien proche d’Alpha Condé, qui a été vite éloigné des sphères de la Défense, pour être nommé ambassadeur à Cuba début 2019. Le général Aboubacar Sidiki Camara, alias Idi Amin, fut également ancien Ministre secrétaire permanent du CNDD,ancien membre du CNT, ancien chef d’état-major général adjoint des forces armées guinéennes.

Devant les caméras de la télévision guinéenne la semaine dernière, pour évoquer entre autres la dépense d’un budget de 3 944 milliards 285 millions 648 mille 538 francs guinéens, le général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara assure que le ministère de la défense nationale a pu réaliser des projets. Et d’étayer : « Nous avons un budget 2704 milliards 282 millions 659 mille 124 GNF. Cela a servi à l’augmentation de la solde des militaires en plus de leur paie régulière, mais aussi au passage au grade supérieur fin 2021 et fin 2022, mais au projet de recrutement de 500 jeunes ingénieurs et techniciens au compte du génie militaire a été pris en compte dans la loi des finances rectificatives. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.