Sidya auprès de Condé : pour « Faciliter le contact » avec les opposants ?

Sa nomination en sa qualité de Haut représentant du chef de l’Etat avait suscité beaucoup d’interprétations et alimenté de vives critiques. Ce rapprochement subit faisait suite à une déclaration de Sydia Touré mettant fin à toutes manifestations politiques sur « le capot d’une voiture » et du coup, à toute compromission avec l’opposition républicaine. Une décision noble et responsable commente-t-on au sein de l’UFR.

Pendant ce temps, Dalein lui a préféré couiner en regrettant le départ de son pair, allié d’hier. Au fond de la discorde, un problème d’égo lié au leadership de l’opposition ou plutôt à l’opposant devant affronter Alpha Condé en tant que candidature unique. Mais tout ceci est une autre histoire.

Aujourd’hui, Sydia est Haut représentant, il jouit de prérogatives. Mais, « Je ne suis pas un fonctionnaire et je n’émarge pas au budget de l’Etat. Je ne suis pas membre du gouvernement et Alpha Condé n’est pas mon patron ». Le président de l’UFR est venu auprès de son adversaire d’antan pour « Faciliter le contact et l’accès » auprès de l’opposition plurielle. Avec Alpha Condé, « nous avons juste rapproché nos position ». Ce qui fait que «L’UFR est donc moins radicale. »

S’agissant de sa cohabitation avec Alpha Condé, Sydia Touré déclare dans une émission radio, mardi matin, que le président le consulte quand il le faut et échange souvent avec lui sur des sujets d’intérêt national. Comme le cas de l’agriculture, de l’électricité. Même si, « Il peut y avoir deux semaines sans qu’on ne se voit ».

Sydia Touré s’est démarqué de l’opposition républicaine dont il a fait d’ailleurs le deuil. Parce que, là-bas, « C’est la pensée unique » édictée par un seul homme : Dalein Diallo.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.