Sidya Touré tacle Cellou: ‘’l’opposition républicaine se résume à un seul parti politique’’

Invité dans l’émission les ‘’GG’’ de la radio espace fm, le président de l’UFR et Haut représentant du Chef de l’Etat n’est pas tendre avec son ancien allié, Cellou Dalein Diallo.

Sidya Touré qui s’exprimait vendredi matin sur les accords politiques du 12 octobre, dénonce la tentative d’exclusion de sa formation politique dans l’opposition et rejette les conclusions de l’accord portant sur la désignation des Chefs des quartiers et districts.

« Nous ne nous sommes pas entendus sur la question de la nomination des chefs de quartiers et des districts. Nous n’encouragerons pas cela, car nous pensons qu’il y a danger. C’est pourquoi nous n’avons pas signés. Certains partis politiques ont posé des conditions à leur participation en exigeant qu’on écarte l’UFR. C’est le cas de l’UFDG. », dénonce l’ex-allié de l’UFDG lors de la présidentielle de 2010 et les législatives de 2013.

A la question de savoir si l’UFR va rejoindre le BL et le PEDN qui ont créé un front avec certaines organisations de la Société civile pour rejeter l’accord politique, Sidya Touré répond :

« Ce n’est pas autour d’un accord que les hommes politiques vont aller créer un front nouveau. Non, ça n’a rien à voir avec ça. C’est un accord électoral, nous allons, je pense le régler. Si on n’arrive pas à le régler, effectivement cela peut créer des problèmes comme nous constatons aujourd’hui dans ce que vous appelez l’opposition républicaine qui se résume de plus en plus à un seul parti politique ».

Répondant à la question des journalistes sur son éloignement des médias et ses rapports avec le président Alpha Condé, dont il est son Haut Représentant, le leader de l’UFR estime que même s’il y a un point de désaccord entre eux (ALPHA-SIDYA), cela n’aura pas d’incidence sur leurs relations.

« Ne vous attendez pas à ce que je sois à la télévision tous les jours en train de monter et descendre avec le Président de la République. Ce n’est pas l’objectif des fonctions qui m’ont été confiées, de l’accord que j’ai eu avec le Président de la République. C’est de discuter avec lui, ce que je fais. J’étais avec lui il y a trois jours, j’étais au téléphone hier avec lui encore pour parler de questions essentielles, de questions qui peuvent faire avancer des dossiers ou pour des conseils ou des raisons qu’il peut me demander sinon je n’ai pas de fonction dans le gouvernement ni dans l’administration donc je n’ai pas besoin d’aller m’exposer là-bas tous les jours pour qu’on dise ah, on a vu Sidy à la télévision » tranche l’ancien Premier ministre.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.