Au siège du RPG, Alpha Condé a –t-il voulu rectifier le tir ou bien justifier ses propos ?

Après son discours controversé du 28 mai qui a suscité la colère et l’indignation de ses partisans, le président Alpha Condé était dimanche 12 juin au siège du RPG-Arc-en-ciel à Gbessia.

Objectif, rectifier le tir, rassurer ses militants et promouvoir l’unité au sein du parti présidentiel, qui est au bord de l’implosion, alors qu’il vient à peine d’entamer son second et dernier mandat.

Devant les militants fortement mobilisés pour la circonstance, le numéro un guinéen a entamé son discours par ces propos :

« Comment je peux dire que tous les cadres malinké sont  malhonnêtes. Il faut être fou ou imbécile pour le dire. Il y a des cadres corrompus et intègres partout : en haute Guinée, basse Guinée, en forêt et au Foutah», a rappelé le locataire du palais Sékhoutouréya.

Répondant à ses détracteurs qui faisaient état il y a quelques jours, de l’envoi des émissaires en Haute Guinée, son principal fief pour dit-on, calmer les esprits avec une forte somme d’argent, qui a été finalement rejeté par les sages de la Haute Guinée, Alpha Condé dément cette information et donne sa version des faits:

« On n’a pas envoyé les gens à l’intérieur pour aller répondre ! On a envoyé les gens en Forêt, au Fouta, en Haut Guinée, en Basse Guinée, pour aller remercier nos militants. Parce-qu’on s’était dit qu’après le vote, on n’a pas eu le temps pour aller remercier nos militants. On a envoyé certains en Forêt, d’autres au Fouta… »  s’est-il justifié.

Par ailleurs, le locataire du palais Sékhoutouréya pointe un doigt accusateur à ses détracteurs : « Chaque fois que les opportunistes ont voulu perturber le parti, ça l’a renforcé parce qu’on a une base solide. On a gagné avec 57%, la prochaine fois nous aurons 60% », a-t-il promis.

A force de vouloir justifier ses propos et montrer sa bonne foi, le président guinéen semble enfoncer le clou :

« Il faut savoir que la piqûre du moustique ne peut rien contre l’éléphant. Donc il ne faut pas que les cadres patriotes perdent leur temps » a-t-il avertit.

Avant de terminer et pour justifier son discours du 28 mai, Alpha Condé estime qu’il fallait expliquer à la jeune génération l’historique du parti présidentiel :

« J’ai une amie qui m’a dit, le RPG là, c’est comme un camion sans marche arrière, sa tourne seulement. Donc, vraiment, il ne faut pas attacher de l’importance, ce n’est pas la première fois. On a vu beaucoup de cadres, ça fait 25 ans, certains n’étaient pas nés, ils doivent connaître l’histoire du parti, si vous ne leur expliquer pas, comment ils vont connaître l’histoire du parti ? » S’interroge le numéro un guinéen.

Est-ce que c’est une réplique aux cadres du RPG qui avaient protesté contre son discours ou bien une justification de ses propos pour apaiser les tensions au sein de sa formation politique, le RPG, qui traverse en ce moment une grave crise interne ?

L’avenir nous le dira.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.