Le silence des autorités suite à la noyade des jeunes guinéens en Libye agace certains politiques

Le gouvernement continue à garder le silence après la mort la semaine dernière de nombreux jeunes guinéens par noyade aux larges des côtes libyennes. Un mutisme vivement critiqué par le président des NFD, nouvelles forces démocratiques qui se dit choqué. « Cette attitude des autorités témoignent de la crise de leadership qui sévit au sommet de l’Etat » a affirmé Pour Mouctar DIALLO, dans un entretien exclusif accordé à la rédaction d’une radio privée basée à Conakry.

Les victimes tentaient de se rendre en Europe par voie maritime et dans la clandestinité. Leur embarcation a chaviré. Le nombre exact de morts est pour le moment inconnu. Toutefois, selon nos sources, la plupart des jeunes qui s’y trouvaient étaient originaires de la Guinée. Parmi eux figurent des ressortissants de Mamou (en Moyenne-Guinée) et de Kankan (en Haute-Guinée). Une semaine après le drame, aucune réaction officielle n’a été faite par les autorités à quelque niveau que ce soit.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.