Société-Boké: Célébration de la journée mondiale des personnes handicapées

L’Humanité a célébré lundi, 05 décembre 2016, la journée mondiale des personnes handicapées, une couche représentant les 10 % de la population guinéenne, selon l’actuelle ministre de l’Action Sociale, Mme SanabaKaba.

Le Coordinateur régional de la Fédération guinéenne des personnes handicapées (FEGUIPA), MamoudouYabara Camara, a mis cette occasion à profit pour réitérer son souci quant à l’intégration de la vie économique et sociale de l’ensemble des personnes handicapées de la République Guinée.

Par ailleurs, il a sollicité, auprès du président de la République, Pr Alpha Condé, la mise en place d’un Haut-Commissariat ou un secrétariat d’Etat chargé exclusivement de la gestion des personnes handicapées évoluant dans le pays.

Cette journée, a indiqué le coordinateur régional de la FEGUIPA, « est une occasion idéale de réaffirmer certains principes de base souvent très oubliés. Or, tous les êtres vivants naissent libres et égaux en dignité et en droit. Cela implique la reconnaissance des droits fondamentaux notamment, l’éducation et l’accès au travail.»

Selon M. Camara, « les manifestations organisées à cette occasion, permettent également de modifier les regards que nous portons sur les personnes handicapées de notre pays.»

10% d’une population estimée à 10 millions, a mentionné l’orateur, n’est pas une couche négligeable.

La gestion de toutes les activités liées aux personnes handicapées concentrée dans les mains du seul département de l’Action Sociale, a fait remarquer le coordinateur régional de la FEGUIPA, devrait être transversale et multisectorielle. C’est pourquoi, il est important de créer un Haut-Commissariat chargé des personnes invalides.

« Nous demandons à l’Assemblée nationale de réexaminer et réadapter la loi y afférent, pour sa promulgation par le Chef de l’Etat, président de la République.», a noté M. Camara qui a rassuré que la loi en question, donne des avancées significatives telles que, la prise en charge des personnes handicapées dans l’éducation, la santé, l’accès à l’emploi et aux aménagements.

A noter que, la préfecture de Boké compte provisoirement, neuf cent soixante-deux (962) handicapées, selon Yabara Camara, coordinateur régional de la FEGUIPA.

MamadoubaCamara, correspondant régional de Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.