SOGEAC Guinée : le symbole d’un amateurisme ambiant


A l’image du régime d’Alpha Condé et de ceux qui la constituent
depuis près de dix ans, la SOGEAC pilotée par un certain Sékou
Maï Diarra, le directeur général de l’Aéroport international
Gbessia-Conakry s’est révélée récemment être le symbole
même de l’amateurisme ambiant et du zèle maladif pour mieux
sauvegarder des intérêts égoïstes et personnels.
Suite à l’incident orchestré contre Dalein Diallo, ancien Premier,
ancien ministre, chef de file de l’opposition guinéenne et député
– donc bien connu des Guinéens et des étrangers – Abdel Kader
Yombouno, DGA de la SOGEAC et son DG Mai Diarra ont
rivalisé d’amalgames et de maladresses pour justifier l’incident.
Mensonges et attaques ont été tissés, comme pour prouver
vraiment que « l’ordre » de bloquer Dalein « vient d’en-haut ».
Un de ces amateurs de cette honteuse SOGEAC déclarait à
juste titre : « Le chef de l’opposition est venu dans une voiture
RC banalisée. Pour accéder au parking VIP, il faut bien une
voiture officielle. On a donné des instructions fermes, pour que
seuls les VIP puissent y accéder parce que le parking VIP n’est
pas assez grand. Ce sont les ministres, les présidents des
Institutions républicaines bien identifiés dans une voiture de
fonction.»
Premier problème : la SOGEAC ignore que le statut de chef de
file de l’opposition existe dans l’ordre protocolaire de l’Etat.
Pour preuve, à chaque visite officielle d’un chef d’Etat à
Conakry, Dalein est invité à y prendre part. Il s’en va de même
pour les autres évènements officiels. Deuxième problème : les
cancres de la SOGEAC feignent de ne pas connaitre que Dalein

s’est vu refuser de jouir des accessoires de son statut de chef
de file de l’opposition (voiture de fonction, garde du corps,
etc.). Et mieux, eux-mêmes note avec maladresse que tout le
monde se promène avec des VA. Ce qui veut dire que le
parking VIP dont ils parlent ne semble plus ressembler à ce qu’il
devrait être. Troisième problème : un mensonge gros qui est
celui de déclarer sur les ondes que Dalein est allé avec sa
bande de militants pour créer du désordre : « Cellou se déplace
avec un cortège de 5 à 6 véhicules remplis avec des cris….Il y
a trop de pagailles à l’aéroport…Et nous voulons y mettre de
l’ordre. Il faut que les Guinéens changent ! Ce qui se passe ici,
ça ne se passe dans aucun aéroport », argue le DG de la
SOGEAC. Avant d’ajouter pour certainement se mettre en
difficulté: « J’étais tout récemment à Paris et j’ai vu comment
ça se passe là-bas. Il n’y a pas de parking VIP. »
Pourquoi alors refuser à Dalein le fameux parking de Conakry ?
Cette question reste sans réponse. Seule évidence, à Roissy
Charles de Gaulle, il existe bel et bien des parcs de
stationnement accessibles en deux minutes à pieds et mieux, il
est possible de laisser son véhicule au sein de trois autres
parkings, plus éloignés mais moins chers. La SOGEAC a
manifestement peiné à justifier son refus d’accès à Dalein
Diallo.
Le mensonge aura été tellement gros que le député de Gaoual
a tenu à préciser chez nos confrères de Guinéen news :
« Cellou est chef de file de l’opposition et ancien Premier
ministre de ce pays ! Il n’est pas à présenter. Même s’il se rend
à l’aéroport à bord d’un taxi, cela ne pose pas de
problème…C’est grave pour un fonctionnaire nommé par décret
qui n’arrive pas à distinguer les personnalités du pays. Pire, il

raconte des grossièretés en disant que dans les aéroports de
France, il n’y a pas de parkings et de salles VIP. Mais c’est faux
! Le DG (directeur général) de l’aéroport est un démagogue
zélé, une petite personne.»

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.