Sommet  du G20 : Quelle place pour l’Afrique?

 « Formons un monde interconnecté !». C’est sous cette devise que le sommet du G20 s’ouvre vendredi 07 juillet à Hambourg, au nord de l’Allemagne, qui assure la présidence de l’organisation pour l’exercice 2017.

En prélude de la tenue de ce sommet qui se déroulera les 07 et 08 juillet 2017 à Hambourg,  l’Ambassadeur de l’Allemagne en Guinée a conféré mardi avec des journalistes guinéens dans les locaux de la Chancellerie à Conakry.

Au cours de la rencontre à laquelle Kababachir.com a pris part, SE Matthias Veltin, a expliqué aux hommes des médias les sujets phares qui feront l’objet des débats au cours du sommet du G20, où le Chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé, est attendu en sa qualité de Président de l’Union Africaine.

D’entrée de jeu, le diplomate Allemand après avoir énuméré les grandes lignes du sommet du G20 à Hambourg, qui se penchera sur plusieurs questions d’actualités internationales, à savoir, le renforcement de la coopération multilatérale, la mise en œuvre de l’agenda 2030, la transformation numérique, le combat sur le changement climatique, la lutte contre le terrorisme, la question de la migration, le renforcement des femmes, les marchés financiers, le commerce international, mais aussi le renforcement de la santé globale pos-Ebola, a mis un accent particulier sur le partenariat G20 et l’Afrique.

Rappelant de passage le mini-sommet tenu à Berlin, les 12 et 13 juin dernier, entre la Chancelière Allemande Angela Mergel et certains Chefs d’Etat Africains, le diplomate Allemand a souligné toute l’importance que l’Afrique pourrait tirer de ce sommet du G20 à travers un partenariat gagnant-gagnant. ‘’Nous avons un processus ouvert’’, a déclaré  Matthias Veltin. Avant de rappeler qu’en marge du sommet du G20, quelques 200 entreprises Allemandes qui traitent en Afrique, échangeront avec une quarantaine d’hommes d’affaires guinéens, le jeudi 06 juillet, à l’occasion d’un Forum d’affaire dénommé : « Africa day ».

Ce partenariat, rappelle le diplomate Allemand, vise à soutenir des initiatives des pays du G20 et à promouvoir des accords sur des investissements entre des pays de l’Afrique et des pays du G20 et des institutions financières internationales (FMI, Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement). Ces investissements ciblent une coopération à long terme créant un climat d’investissement favorable dans des pays Africains qui le demandent.

De son côté, la Chancelière Allemande Angela Mergel avait fait savoir au cours de ce mini-sommet, qu’elle accorderait une place privilégiée à l’Afrique. Certains pays Africains, comme la Côte d’ivoire, le Ghana, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie, ont déjà pris des engagements.

Pour l’instant, l’Afrique du Sud est le seul pays africain membre du G20. Mais plusieurs autres dirigeants vont s’asseoir aux côtés du représentant sud-africain. Ainsi, le président guinéen Alpha Condé y sera présent, en tant que président en exercice de l’Union Africaine, de même que le président sénégalais Macky Sall qui représente le Nepad, le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique.
A noter que l’engagement de l’Allemagne en faveur de l’Afrique dans le cadre du G20 est bien apprécié dans les milieux de décision sur le continent.

 

Abdoul Wahab Barry, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.