Sortie du Quai D’Orsay : Conakry rumine toujours

.

Sortie du Quai D’Orsay : Conakry rumine toujours

La sortie de Kiridi Bangoura est manifestement insuffisante pour blâmer la France – elle n’est même pas la seule dans cet exercice – pour s’être prononcée sur le chaos qui a marqué le double scrutin.

Après le porte-parole de la Présidence de la république, c’est le tour du chef de la diplomatie de réagir.

Extrait : « C’est une déclaration que nous trouvons biaisée, mal informée et partisane. Elle ne respecte ni la souveraineté du peuple de Guinée qui a voté massivement, ni les partis politiques qui ont décidé de participer au double scrutin malgré les menaces de violence. A mon avis, il n’est pas de leur ressort de décider de la crédibilité du scrutin. Cette crédibilité s’exprime à travers la participation du peuple souverain de Guinée qui est le seul à décider de son destin. Personnellement, je pense que c’est la crédibilité même de cette déclaration du Quai D’Orsay qui est en cause. Parce que j’y vois un manque de professionnalisme. »

Mamadi Touré estime que quand on n’a pas observé soi-même un processus, « je pense qu’on doit s’informer auprès de toutes les parties et surtout de prendre la précaution de mentionner toutes les sources d’informations. On ne peut pas donner une opinion sur un processus qu’on n’a pas observé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.