Soumah quitte Dalein : ce départ motivé peut-il inspirer Bah Oury ?

Il a joué à l’usure pour pousser certains imprudents de l’UFDG de précipiter son départ, d’une part avant de faire monter les enchères de l’autre. Aboubacar Soumah est enfin parti, après près de dix ans « de loyaux services rendus à l’UFDG », comme le souligne Dalein Diallo lui-même dans un courrier prenant acte de la démission du député de Dixinn.

L’homme s’en va donc après avoir créé une chienlit : plainte contre Fodé Oussou ; vote contre les accords, malgré les consignes données par le parti ; visites impromptues chez Alpha Condé, etc. Manifestement, Aboubacar Soumah était devenu une épine cancéreuse. Aujourd’hui, il déclare qu’il est avec Dalein « jusqu’à ce qu’il arrive à Sékhoutouréya », demain, il met le pied dans le plat et dénonce un esprit tribaliste du parti. Cette inconstance en disait long sur le malaise et lassitude. Eh bien, le jeu est fait désormais. Et Dalein le regrette. Sur un autre angle, ce départ devrait inspirer Bah Oury, le paria d’avant et indésirable d’aujourd’hui. Loin de toute paternité revendiquée à tort ou à travers.

Il ne parvient pas à s’entendre avec le parti. Il prend toujours le contre-pied des décisions ou des positions de l’UFDG. Le tout, avec une rigidité qui frise la rébellion. Que coûterait Bah Oury de quitter l’UFDG, surtout qu’il dit avoir bien des militants ? On estime que le départ motivé de Soumah aurait pu inspirer ce nouvel ami d’Alpha Condé, quitte à celui-ci de lui accorder d’autres militants…frustrés. C’est une option qu’il faut mûrir du côté du pouvoir et du RPG. Bah Oury chôme, il faut le sauver !

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.