Soumah rencontre Alpha : double victoire le syndicaliste !

Il n’y a pas eu d’argent, mais un cocktail pour décompresser. Reprendre le pouls. La rencontre mardi entre Aboubacar Soumah et Alpha Condé s’est soldée par une double victoire pour le syndicaliste.

Le résultat du pourrissement de la crise ne pouvait pas en être autrement. Alpha Condé a insulté la branche dissidente du SLECG sans l’avoir écoutée. Son gouvernement à travers le PM MamadiYoula, K au carré et Damantang Camara a voulu jouer à l’usure. A défaut du mépris et de l’intimidation. Près de trois semaines après, tout retombe sur ces amateurs de ministres, incapables d’anticipation. Avec eux, ils entrainent leur mentor, les yeux bandés, droit au mur. Cette calamité profite aujourd’hui à Soumah.

Première victoire : l’invitation faite par Alpha Condé lui-même. Lui  qui qualifié Soumah de tout et de tout. Par cette invitation, Alpha Condé reconnait, légitime le SLECG mené par Aboubacar Soumah. Et du coup, désavoue ses ministres et les autres syndicalistes désormais dans la mangeoire et donc qui ont troqué le statut contre les opportunités, ces blaguer-tuer, offertes par le régime. Le désaveu aussi se sent au niveau du SLECG originelle dont le mandat a déjà expiré. Cela concerne la clique à SySavané et consorts. Soumah est enfin reconnu, réhabilité.

La deuxième victoire arrachée Soumah, c’est celle de récuser les ministres qui n’ont jamais reconnu le SLECG version Aboubacar Soumah. Il s’agit du ministre du Travail, Damantang Camara et celui du Pré universitaire Kalil Konaté. Cette victoire est donc acquise. Désormais, les interlocuteurs ont pour noms : Tibou Kamara, Cheik Talibé Sylla et Said Fofana. Ce mercredi ils devraient pouvoir entamer les travaux.

Déjà, « La composition de l’équipe nous rassure, parce que ce sont des éléments auxquels nous avons confiance, notamment le ministre Tibou Kamara qui nous a vraiment montré son objectivité depuis son engagement dans la résolution de cette crise. Il nous a montré vraiment qu’il est un homme objectif. Il a traduit tous les messages au Président de la République de façon objective », s’est notamment réjouie Aboubacar Soumah.

 

De quoi jubiler

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.