Soumah vu par la CANEG : « Il représente une frustration légitime »

La Convention des acteurs non étatiques de Guinée (CANEG) note avec insistance que le camarade Soumah «représente une frustration légitime. Il est porteur d’un message d’une corporation, il représente une frustration légitime qui n’a pas trouvé la bonne réponse. Parce que s’il avait trouvé cette revendication des enseignants, il n’y aurait pas eu de grève. La bonne réponse, ce n’est pas seulement l’argent qu’on donne aux enseignants mais c’est le langage qu’on tient aux enseignants. »

Goureissy Condé rappelle qu’on est dans une crise totale de confiance et cela menace les assises sociales professionnelles dans notre pays. A son avis, exclure Soumah ! Mutez Soumah ! Faire revenir Soumah ! Menacé d’arrêter Soumah, ne font que compliquer les choses. « Soumah ne représente que Soumah », conclue l’ex ministre.

Pour la CANEG, la réponse, ce n’est pas dire que Soumah n’est pas légitime, Soumah n’est pas syndicaliste ou Soumah n’est pas enseignant. On dit ce que l’on veut mais Soumah existe. Puisqu’il existe, parlons avec Soumah ou ceux qui représentent Soumah. Moi, Goureissi Condé, simple citoyen, si les deux parties m’appellent à intervenir, j’interviendrais avec plaisir, j’interviendrais par devoir et par citoyenneté. Et j’invite tous les Guinéens à faire de la médiation, de la facilitation pour permettre à nos élèves de revenir en classe.

Jeanne Fofana, www.kababachir;com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.