Stade du 28 septembre: Un journaliste agressé par un policier lors du match ASK- Horoya

Un confrère de la radio Continental fm a subi dimanche 28 juin, la barbarerie de la police guinéenne au stade du 28 septembre à Conakry. C’était au cours du classico retour opposant, l’AS Kaloum au Horoya, au compte de la 15ème journée du championnat de Ligue 1 Nimba Mining.

La victime, Labaya Camara, journaliste de la radio Continental fm, a été agressé par un policier alors qu’il était en pleine exercice de ses activités professionnelles.

Au micro de foot224.net, notre confrère raconte sa mésaventure :  « On était à la 43’ mn de la seconde explication quand mon confrère m’a dit de descendre sur la main courante (qui fait office de zone mixte, NDLR) pour recueillir à chaud la réaction des deux entraineurs. Nous sommes arrivés jusqu’à la porte, les policiers nous ont dit qu’il n’était pas l’heure. On s’est arrêté  pour narrer sur place cette rencontre, par après on a vu un confrère qui était là aussi dans le cadre du reportage du nom de Séga Diallo (animateur de l’émission Foot-Factory ndlr) qui a fait appel à son équipe qui se trouvait derrière nous.  Il a fait une sélection devant la police en disant que se sont ses éléments, les policiers ont voulu faire rentrer ces trois personnes alors que nous, nous étions  devant la porte. Elle ne pouvait donc  les faire rentrer sans que nous ne soyons dedans aussi. Nous étions donc arrêtés, et il y a ce jeune élève policier qui me dit de foutre le camp. Pendant que je continuais à suivre le match, je reçois un coup. Je suis allé voir directement l’officier média de la Féguifoot, parce j’ai été accrédité », déplore la victime qui promet de porter plainte contre la Compagnie Mobile d’Intervention de Sécurité .

Une attitude qui dénote une nouvelle fois le mauvais comportement des agents de sécurité à l’endroit des journalistes, au cours de leurs activités professionnelles.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.