Superstitions : Dousous, Alpha et le marabout…

Tout semble se dessiner pour Alpha Condé : son itinéraire, sa gestion chaotique et sa chute vertigineuse, après des années de chaos. C’est du moins, ce que laisse entendre Doussou Condé, en évoquant une certaine superstition née à Kamsar, en 1992.

En effet, selon Doussou Condé, intervenant sur les ondes d’une radio privée locale, elle était allée à la rencontre d’un marabout de grande renommée dans la région de Boké, afin d’étudier les possibilités – comme en pareilles circonstances chez nombreux leaders politiques – d’arriver au pouvoir. La démarche date de 1992. A l’époque, rapporte-t-elle, le marabout lui avait signifié que l’opposant historique n’allait pas remporter la présidentielle de 1993. Même si, beaucoup de certitude était en filigrane, des décennies après.

Selon Doussou, les choses se confirment, car Alpha Condé est devenu président. Sauf que, ce marabout avait prédit que le règne d’Alpha Condé allait être entaché de sang et de larmes et qu’il ferait pire que feu Sékou Touré. On y est, bien aujourd’hui !

Ce n’est pas tout : c’est un mouvement de foule qui sera à la base du départ de l’actuel candidat du RPG. Seule certitude, tout est mis en œuvre par le régime lui-même afin qu’il y ait une révolution de palais. Les régions supposées être des bastions tombent les unes après les autres. A l’interne, ce sont les opportunistes qui ont droit de cité. Les tueries sont ciblées, la justice est aux ordres, la CENI, la Cour constitutionnelle, l’administration publique, chacune se ligue contre des citoyens. Le cocktail est bien explosif.

Ce marabout de Kamsar ne semble point piper les dés.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.