‘’Sur proposition du Premier ministre’’ : un machin tout trouvé

Kassory Fofana n’a rien proposé, même si, comme maigre consolation, dans les Décrets Alpha Condé fait mention de ‘’Sur proposition du Premier ministre’’. Le président de la République sait plus que quiconque que son Premier ministre est là juste pour se trouver un point de chute qui soit à la hauteur de la forfaiture réalisée durant les dernières années, notamment à l’endroit des opposants.

‘’Sur proposition du Premier ministre’’ ? Un machin tout trouvé, bien pensé, mais qui n’enchante vraiment pas Kassory Fofana, au regard de la kyrielle de confirmation de ministres. Kassory n’a pas la main libre. Il ne l’aura d’ailleurs jamais avec Alpha Condé. Gouverner autrement est devenu la risée des Guinéens. Ce slogan volé à l’UFDG colle bien à la peau du régime d’Alpha Condé où les mêmes sont renvoyés, puis repris. Kassory a tenté de délimiter son territoire, mais, il ne parvient pas encore.

C’est pourquoi, à tous ceux qui ont bien compris sa sortie de la fois dernière faisant allusion à ses deux ans d’exercice, avant d’aller « planter ses choux ailleurs », revoient à d’autre vécu lorsque le PM était à la tête des Finances sous Lansana Conté avait voulu s’en prendre au mal à la racine – lutte contre la délinquance financière. Kassory se donne donc aujourd’hui un Contrat à durée déterminée de deux ans. Selon son entendement, si le Président ne lui laisse pas les mains libres, il va démissionner. Voilà que, déjà, toutes les confirmations, aucune n’a bénéficié réellement du quitus de Don Kass. Alpha nomme, limoge et protège qui il veut. Il n’a pas besoin de l’avis de son PM. Cette cohabitation pousse certains ministres confirmés donc protégés par Alpha Condé à narguer les Guinéens.   Ce qui est sûr, les ambitions des uns et des autres ne sont plus dissimulables. Le clanisme est patent. Au-delà de la dégradante solidarité gouvernementale autour de la délinquance financière sans précédent dont se rendent coupables des ministres, aux affaires grossières.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.