Sydia et Alpha à Paris : la caution politique pour ouvrir les vannes?

Le choix de Sydia Touré, bien que Haut représentant du Chef de l’Etat – mais aussi opposant jusqu’à preuve du contraire – pour faire partie de la délégation officielle d’Alpha Condé à la faveur de la visite d’Etat est loin d’être fortuite.

Si ce voyage en tandem est perçu pour certains comme un passage dissimulé de témoin au compte de 2020, pour d’autres, le voyage sur Paris n’est qu’une caution à la politique d’Alpha Condé, mais aussi une réelle garantie pour jeter les bases d’une perspective faite d’embellies. La présence de Sydia parmi la délégation est donc une prime pour ouvrir les vannes, délier le cordon de la bourse, à travers les nombreux accords signés. Le président de l’UFR, lui ne perd pas de vue des enjeux politiques et économiques de la mission.

Sur le site de l’UFR, Sydia Touré déclare : « Le président a estimé qu’il était bon que je sois là pour que je puisse également apporter ma part de caution au travail qu’il y’a à faire et surtout de crédibilité au travail que nous faisons. Le fait que j’apporte un plus au Chef de l’Etat et à son parti, dans ce cadre-là, démontre une Guinée beaucoup plus solide, plus unie, plus unitaire, et qui peut prendre des engagements parce qu’on est assuré de la stabilité sociale derrière. »

Cet accompagnement est à mettre au compte d’une maturité politique, mais surtout d’une ouverture de la part d’Alpha Condé. Il devrait en revanche capitaliser tous ces atouts afin de sortir enfin la Guinée de la léthargie maladive. En tout cas Sydia Touré mise sur le désendettement et le prochain voyage du FMI à Conakry. Pourvu que tous ces accords portent et que les Guinéens en tirent un réel profit.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.