Sydia Touré : pourquoi j’ai quitté l’opposition…

L’UFR n’est plus de l’opposition républicaine. C’est déjà acté il y a de longs mois. Elle a un ministre dans le gouvernement, celui de l’Elevage et de la protection animale, en la personne de Mohamed Tall. Mardi dernier, Sydia Touré est revenu sur la raison de son départ de l’opposition républicaine.

Pour le président de l’UFR, au sein de l’opposition républicaine, c’est « pensée unique », évoquant une sorte de déification de Dalein Diallo. L’UFR a trouvé qu’elle ne peut plus continuer avec cette atmosphère. Sydia Touré parle de nombreuses tentatives vaines pour apporter une alternance en Guinée, parce que c’était la même personne qui est boosté à la tête de l’opposition républicaine, en la personne du président de l’UFDG. Pourtant estime l’UFR, si toutes les tentatives ont échoué, il était question de changer d’hommes. Mais, avec ce qu’il a appelé pensée unique a constitué un grand handicap dans le fonctionnement de l’opposition républicaine. La candidature unique voulue par son parti n’a pas prospéré. Cela fut une première friction. Laquelle a fini par pourrir les relations entre l’UFR et l’UFDG.

Sydia Touré est allé jusqu’à rappeler la cohésion entretenue au temps de la CODEM qui avait été gérée par Ba Mamadou, à cause notamment du son statut de doyen des opposants. Sinon que ce fut Alpha Condé qui avait beaucoup plus de députés, 19 au total, alors que le PRP et l’UNR totalisait chacun 9 élus. Autre temps, autre mœurs, pourrait-on dire. Aujourd’hui en tout cas, l’opposition s’est morcelée, avec le départ de Lansana Kouyaté, Sydia Touré, Baadiko Bah, etc. Les uns se disent soulagés de leur départ et les autres le regrettent mais avec beaucoup de tempérance estimant au passage que l’un ou l’autre cas, le chef de file de l’opposition ploie mais ne rompt pas.

 

C’est donc tant mieux !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.