Syli national : Fernandez n’était pas le bon choix, selon Titi Camara

Bien que débarqué du poste de sélectionneur de la Guinée depuis mai dernier, l’ancien international français Luis Fernandez continue de faire parler de lui. Pour la énième fois, l’ancien capitaine du Syli national Titi Camara commente le passage du basque à la tête de la sélection guinéenne de football. Pour celui qui fut une vedette du onze national, Fernandez n’était pas le bon choix. «C’est vrai qu’il a fourni de l’énergie, mais vaut mieux qu’on se projette sur l’avenir» afin d’éviter de commettre la même erreur, a-t-il suggéré.

Et l’ancien ministre des Sports de se confier : «Quand j’ai su que la Guinée avait choisi ce monsieur, j’ai dit faites attention parce que ça fait longtemps qu’il n’était pas sur le terrain», malgré sa prouesse en tant que joueur (notamment lors de la Coupe du monde de 1986 au Mexique où la France avait terminé 3e au classement général). Titi Camara reste formel sur le choix de celui qui a occupé le banc du Paris Saint-Germain. «Il n’était vraiment pas le bon choix pour la Guinée», insiste-t-il.

«J’étais l’une des personnes qui s’étaient opposées à ce choix», affirme-t-il. Et, selon l’ancien international guinéen, l’histoire leur a donné raison. «On a vu les conséquences. C’est une perte, une défaite, pour la Guinée», fustige-t-il. Ainsi, Titi Camara ne partage pas la lecture de l’actuel ministre des Sports qui a estimé que le passage de Luis Fernandez a été une victoire pour l’équipe nationale. D’après l’ancien joueur, ça a été une défaite surtout que financièrement le français percevait un salaire mensuel d’environ 50 000 euros, alors qu’il y avait eu moins de promotion pour les joueurs.

Quant au successeur de Luis Fernandez, le guinéen Kanfory Lappé Bangoura, Titi Camara se dit fier de lui. Il est sûr que l’ancien entraîneur du Horoya AC mérite sa promotion. En déplacement à Alexandrie (Egypte) pour un match amical, le Syli conduit par M. Bangoura a tenu en échec ce mardi les Pharaons (0-0). Éliminés de la course pour la Coupe d’Afrique de Nations (CAN) Gabon-2017, les poulains de Lappé Bangoura devront concentrer toute leur énergie sur les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 prévue en Russie.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.