Sylla UDG est-il encore (vraiment) fiable ?

Pour la députation, Mamadou Sylla (UDG) savait que tout n’était pas au point tant du côté de la CENI que du pouvoir pour se faire une percée honnête et confortable au sein du Parlement. Il s’est malgré tout démarqué de ses pairs de l’opposition pour aller légitimer un scrutin qui n’en est vraiment pas un.

A l’épreuve de la cohabitation difficile et des manœuvres d’Alpha Condé, Sylla UDG sort des bois pour dénoncer des agissements de la part du leader du RPG, des agissements liés au refus de faire respecter le statut de chef de file de l’opposition.

Aujourd’hui encore, Sylla UDG fait croire qu’il n’ira pas aux élections : «J’accepte cette candidature, mais, il ya beaucoup de choses sérieuses qui restent à régler au niveau de la CENI. Si toutes ces questions ne sont pas réglées, on ne veut pas avoir la même expérience que le 22 mars passé. On n’est pas prêt à aller jeter de l’argent par la fenêtre, si le résultat est déjà connu d’avance. Je ne suis pas prêt à aller valider l’élection de quelqu’un. »

Mais, peut-on continuer à avoir confiance en lui ? Peut-être faudrait-il qu’un soir qu’Alpha Condé ouvre les vannes pour le leader de l’UDG change de discours.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.