Sylla UDG passe à la surenchère : Dalein sera-t-il floué ?

Course à l’échalote pour une alléchante compromission! C’est à cette option somme toute inattendue mais largement tentante – le RPG est prêt à décrocher la lune,  à (re)mettre sur la table les quelques 20 millions USD redevables à Futurelec – que le leader de l’UDG risque de s’adonner à cœur joie. Et du coup, flouer Dalein Diallo, pour ainsi satisfaire un certain Aboubacar Soumah, alors transfuge de l’UFDG, devenu ennemi numéro un du leader de l’opposition républicaine.

Mordra ou mordra pas à l’appât ? Ce qui est évident, Sylla a été blagué par Alpha Condé et certainement, il a dû en tirer les leçons. Et mieux, Mamadou Sylla a une alliance avec l’UFDG. « Notre partenariat englobe les 3 élections à venir: les communales, les législatives et présidentielle. Donc, on a décidé d’aller ensemble », s’est soulagé récemment le patron de l’UDG. Et plus récemment, il a ajouté : « Vous savez que nous, on est déjà allié à l’UFDG. On ne parle pas de ça. Pour le moment on est au niveau de l’opposition. » Pour appuyer l’option, Dembo Sylla avait déjà affiché la position de l’UDG :  « Alpha Condé et le RPG Arc-en-ciel nous envoient des imams. Des anciens premiers ministres des députés RPG arc-en-ciel ne se gênent pas de nous appeler au téléphone de nous courtiser pour nos voix. Le RPG arc-en-ciel n’aura jamais les voix de l’UDG à Dixinn et nulle part à travers le pays. Notre allié est L’UFDG. » Jusque-là, Dalein peut dormir tranquille.

Seulement, ces dernières heures, des cadres du RPG dont Alpha Condé lui-même, Kassory Fofana ainsi que nombreux conseillers rallient le domicile privé du président de l’UDG. Officieusement, c’est pour débaucher Mamadou Sylla. L’entreprise ne semble point être difficile car, selon sa propre déclaration, omettant son alliance avec Dalein, tout est jouable. « On a parlé de politique parce qu’à la sortie on a trouvé tous les 14 conseillers du RPG arc-en-ciel de Dixinn et le directoire du RPG. Ainsi que l’honorable Aboubacar Soumah. Tous les 14 conseillers étaient venus et ils disent carrément qu’ils sont venus me demander d’accepter de soutenir la mouvance en tant que conseiller pour la Mairie de Dixinn. Ce qui est sûr, on est candidat pour le moment. Maintenant on verra bien qui va donner plus quelque chose», lâche le patron de l’UDG sur média Guinée.

La dernière phrase ne rassure pas. Dalein a dû voir son sang faire un tour.  L’enjeu est de taille : le fils de Mamadou Sylla (5 sièges) est officiellement candidat, alors que le RPG arc-en-ciel et l’UFDG sont à égalité de sièges. Certains parient que Dalein ne sera pas floué. A condition qu’il accompagne le fils de Sylla se réclamant de l’opposition républicaine. Jouable ou pas, les jours à venir seront palpitants.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.