Sylla (UDG) : tancer Dalein et Cie, pour exister auprès de Condé

Soit il est un imposteur, soit il est opportunistes maladroit, soit il est de mauvaise, voire tous les trois. Mamadou Sylla tance aujourd’hui Dalein Diallo et Cie pour mieux jouir de « son trophée de guerre », son statut de chef de file de l’opposition.

C’est ainsi que, récemment, ignorant toutes les morts d’hommes, toutes les violations des droits de l’homme et toutes les dérives dictatoriales du régime, il s’est plié à quatre pour déclarer : « Tant qu’il y a possibilité de faire le dialogue entre nous à la maison, on n’a pas le droit de descendre dans la rue pour essayer de casser le bien public et privé, où il y a souvent mort d’hommes. »

Où était-il lorsque des familles entières sont terrorisées, battues, violentée avec des marmites renversées et des kidnappings de gamins ? Où était-il, ce Mamadou Sylla, leader de l’UDG, lorsque des leaders politiques et ceux de la société civile sont confinés, alors qu’ils doivent jouir de leur liberté de manifester ? Où était Mamadou Sylla, lorsque les locaux de l’UFDG restent bouclés, quand il chantonne « s’opposer autrement » ? Selon Mamadou Sylla, il est à la tête d’une opposition « réfléchie, une opposition civilisée, une opposition de démarche, mais aussi de contribuer pour que notre pays, la Guinée, puisse avoir la paix. Sans la paix, il ne peut pas y avoir de développement ».

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.