SYMPATHIE A CELLOU : Bah Oury s’y met

L’incohérence, ce n’est pas ce qui manque actuellement de la part de nos leaders politiques. Inconstants et versatiles, ils sont ennemis un moment et les meilleurs amis, l’heure d’après. Ils ne se gênent pas et n’ont aucun scrupule. On en a eu la preuve avec la procession qu’il y a eu au domicile de Cellou Dalein Diallo pour lui présenter les condoléances suite au décès de son grand frère. Juste parce qu’Alpha Condé y a pensé.

Mais de tous ceux qui ont témoigné leur compassion au chef de file de l’opposition, c’est le cas Bah Oury qui sort le plus de l’ordinaire. D’abord parce qu’entre lui et le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce n’est pas que l’adversité. Il y a une animosité nourrie par une haine dont une des victimes, c’est notre confrère Mohamed Koula Diallo. Ensuite, parce qu’à la différence des membres des cadres du RPG-arc-en-ciel ou des alliés plus ou moins dépendants du président de la République, Bah Oury est un exclu de l’UFDG.

Mais il a aussi suivi le mouvement d’ensemble. Il n’a pas su résister. Le décès coïncidant avec son séjour à Dakar, l’ex-vice-président du parti s’est rendu dans la famille du chef de file de l’opposition dans la capitale sénégalaise. Ainsi, comme l’ont fait Alpha Condé et tous les autres à Conakry, Bah Oury a aussi présenté ses condoléances à Cellou Dalein Diallo. En principe, c’est louable. Mais c’est tout de même surprenant et totalement inattendu. Au point qu’on peut légitimement se demander ce qui se cache derrière cette magnanimité soudaine.

Faut-il y voir une attitude suiviste de la part d’un politicien ayant perdu ses repères ? Ou bien s’agirait-il d’un début de mea-culpa de la part de Bah Oury à bout de souffle et réalisant sa monumentale erreur ? Difficile de trancher. Mais une chose reste certaine. La démarche traduit une certaine incohérence de la part de son auteur.

Anna Diakité, www.kababachir.com 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.